La mutuelle obligatoire et l’équipe


Lorsque la direction a pris sa Décision Unilatérale de l’Employeur (DUE). elle s’est dit: quand même, ça ferait bien de faire valider « a posteriori »  cette décision par les salariés eux mêmes (évidemment cette consultation était purement « consultative », la décision ayant déjà été prise).

Je ne peux évidemment que témoigner de ce qui s’est passé dans les bureaux locaux de l’entreprise, la communication transversale étant impossible.

Comme dans toutes les équipes de France et de Navarre:

– les « proches de la direction », qui salivent quand le directeur veut prendre la parole, ont approuvé tout-de-go.

– les « bénéficiaires », n’ayant pas assez de revenu, ou n’ayant pas le réflexe TIP de virement bancaire pour prendre une mutuelle individuelle; les bénéficiaires donc ont approuvé cette solution.

– les « endormis », et il y en a trop, qui ne lisent pas les papiers de l’entreprise, ne suivent pas les conversations à ce propos, ceux-ci ont dormis.

– les « enragés » (terme généralement usé par la direction pour décrire ceux qui s’intéressent  avec un œil critique), ont posé quelques questions auxquelles celle-ci a répondu avec grâce et délicatesse notre DRH accompagné de son Pancho Villa de la mutuelle.

Q: je suis en CDD renouvelable, est ce que je dois prendre cette mutuelle sachant que je peux me retrouver au chômage et changer donc d’employeur et de mutuelle, encore?

R: c’est obligatoire!

Q: mon mari dispose déjà d’une mutuelle obligatoire par son entreprise, dois-je adhérer à celle-ci?

R: c’est obligatoire!

Q: Je travaille à tiers temps ici et à mi temps chez un autre employeur qui veut lui aussi me faire adhérer de son côté. Dois-je adhérer aussi à la votre?

R: c’est obligatoire!

Devant tant de flexibilité, voyant que les questions posées entraînaient une telle diversité de réponse et que la majorité des salariés présents acceptaient ou ne disaient mots, nous avons rangé nos questions et avons attendus la suite.