Les compagnies d’assurance jouent aux échecs


En rendant l’article L912-1 inconstitutionnel, le conseil constitutionnel vient de mettre briser une des deux pattes du système social français.

En effet, cet article du code de la sécurité social est celui qui donnait tout pouvoir aux syndicats de patrons et aux syndicats de salariés pour le choix des prestataires couverture complémentaire des risques vieillesse, décés et depuis peu santé.

Dans une trés écrasante majorité, les partenaires sociaux choisissez les instituts de prévoyance au sein desquels les mêmes syndicats siégeaient aussi.

Un système à la papa. Une rente sans fin.

C’était sans compter les compagnies d’assurance, le PS et l’UMP.

Celles-ci se sont assurée d’une victoire totale sur tous leur concurrents.

Elles savaient que si l’assemblée donnait au chef d’entreprise, directement, le droit de choisir la complémentaire santé, les partenaires sociaux auraient bloqué le projet. Après l’accord d’une partie des partenaires sociaux aveugles, après le vote à l’assemblée par des parlementaires trouffions, le conseil constitutionnel était forcé de frapper d’inconstitutionnalité cette loi.

Je pense que le gouvernement savait trés bien ce qu’il faisait.

Les parlementaires  et que les syndicats de patrons, au moins le Medef qui fut longtemps dirigé par le PDG d’AXA, étaient forcément de la partie.

La semaine prochaine nous aurons les réactions des syndicats de cocus (CFDT/CFTC/CFE-CGC) et des autres.

 

One thought on “Les compagnies d’assurance jouent aux échecs

  1. Ping: L’americanisation est en voie | Mutuelle obligatoire, je refuse!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s