les assurances raflent tout, mais…


Vous le savez, les assurances sont des entreprises LUCRATIVE et non contente de s’être fait donner un marché de 30 milliard d’euro, celle-ci font déjà grise mine pour ce qui concerne la couverture des entreprise employant un personnel trop âgé.

Par exemple, prenons le cas de mon boucher et sa femme salariée de la boucherie. Les assurances pourraient tout bonnement leur dire: qu’en raison d’un trop grands risque à vous couvrir sur la complémentaire santé, nous refusons de le faire.

Les assurances pourraient tout à fait le faire, et alors, le boucher ne pourrait plus se retourner vers la complémentaire santé de la branche puisque le Conseil Constitutionnel a décidé de supprimer les accords de branche. La solidarité des branches, dispersaient les risques pour les société complémentaire santé, mais cette solidarité n’existe tout bonnement plus.

La femme n’aura donc accès qu’à une complémentaire de seconde zone, à un prix exorbitant.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s